Smartphone : quels sont les impacts ?

Juin 29, 2020 Uncategorized

Les différentes phases de vie d’un Smartphone nécessitent une consommation considérable des ressources. Cela contribue, en effet, à la multiplication des effets de serre émis dans l’environnement ainsi que des rejets toxiques.

À travers le long chemin parcouru par la production d’un Smartphone, ce dernier laisse entraîner une importante empreinte de carbone à travers le monde. Ci-après, le circuit de fabrication d’un Smartphone avant sa mise en vente dans les magasins :

  • la conception : en majorité, cela s’effectue au Japon ou aux USA.
  • La transformation des matières premières : se déroule le plus souvent en Australie, en Amérique du Sud, en Afrique Central…
  • La fabrication : cela a lieu principalement en Asie, en Europe, aux USA.
  • L’assemblage : se déroule en Asie du Sud Est.
  • La distribution : dans tous les quatre coins du globe.

A voir aussi : comment appareiller un smartphone sur une radio GPS 2020 sur ce lien.

Les matériaux à utiliser pour la fabrication d’un Smartphone compte au moins soixante-dix. Suivant quelques exemples : l’utilisation du verre pour la conception de l’écran, des métaux (aluminium, cuivre…) utilisé pour la fabrication de la carte électronique, des métaux précieux (argent, or…) utiles pour la conception des condensateurs, des plastiques pour l’ensemble de l’appareil et les équipements (chargeur…), des métaux technologiques pour la fabrication de la batterie, de l’écran tactile… et bien d’autres encore.

Certes, l’extraction de ces matériaux engendre des bouleversements de l’écosystème. En effet, cela émet des déchets toxiques dans l’environnement. Ce qui entraine par conséquent de la pollution de l’air, d’eau, des sols, etc. D’autant plus que certains concepteurs de Smartphone ne respectent pas les droits des êtres humains en termes de condition de travail.

La réglementation régissant l’usage d’un téléphone ou d’un Smartphone au volant

La réglementation, Article R. 412-6-1 du code de la route, interdit l’utilisation d’un téléphone portable à la main. Manifestation de volonté destinée à produire des effets de droit : Code civil de fait juridique et acte juridique. Une fois au volant : que ce soit pour un appel ou un SMS saut si ce dernier est connecté à un appareil de navigation GPS avec mirrorlink. En effet, cela est considéré comme une infraction et peut faire l’objet d’une amende forfaitaire de 135 euros avec un retrait de permis (d’une durée de 6 mois selon la circonstance) et une amende minorée d’un montant de 90 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *